Mirova se joint aux 30 membres de la Taskforce on Nature-related Financial Disclosure (TNFD)

Publié le 01/10/2021 Actualités

Ladislas Smia, responsable de la recherche en développement durable chez Mirova, a été sélectionné pour devenir membre de la “Taskforce on Nature-related Financial Disclosure” (TNFD)1, aux côtés de 30 cadres supérieurs d’institutions financières, d’entreprises et de fournisseurs de services de marché, pour une durée de deux ans.

Mirova

La TNFD est une initiative internationale qui vise à développer un cadre permettant aux organisations de rendre compte des risques liés à la nature, dont l'objectif est de contribuer à réorienter les flux financiers mondiaux vers des entreprises ayant un impact positif. Les membres sont sélectionnés pour leur expertise individuelle en matière de nature et de finance, ainsi que pour leur secteur et leur couverture géographique. Les membres représentent les secteurs qui ont le plus d'impact sur la nature et en dépendent, notamment l'agroalimentaire, l'économie bleue, l'alimentation et les boissons, l'exploitation minière, la construction, les infrastructures, etc. Le groupe représente 14 pays, sur 5 continents, et comptera à terme jusqu’à 35 personnes.

Lire le communiqué de presse
(en anglais)

TNFD-mirova

C’est un honneur d’avoir été sélectionné pour rejoindre les membres du groupe de travail. J’ai hâte de contribuer à cette initiative d’importance mondiale visant à améliorer la gestion des risques et à réorienter les flux de capitaux vers un avenir positive envers la nature. Mirova s’engage à participer à de telles initiatives pour faire des questions de biodiversité une priorité au plus haut niveau.

Ladislas Smia
Responsable de la recherche en développement durable

Dirigés par les co-présidents de la TNFD, Elizabeth Mrema, Secrétaire générale adjointe des Nations Unies et Secrétaire exécutive de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique (CDB) et David Craig, ancien CEO de Refinitiv et Conseiller stratégique du London Stock Exchange Group (LSEG), les membres du groupe de travail se réuniront pour la première fois le 6 octobre pour lancer leurs travaux d’élaboration et de mise en place d’un cadre de gestion des risques et de publication des informations financières afin de soutenir une réorientation des flux financiers mondiaux vers des résultats positifs pour la nature plutôt que négatifs pour celle-ci.

Le framework final est prévu pour publication à la fin de 2023. Cependant, une version bêta préliminaire sera diffusée au début de 2022 afin d’être testée et épurée via une approche d’innovation ouverte avec les acteurs du marché tout au long de l’année prochaine. 

Depuis 2019, Mirova est un membre actif des groupes de travail qui ont préfigurés la création d’un « groupe de travail sur le Nature-related Financial Disclosure » (TNFD), faisant preuve d’un soutien ferme à cette initiative.

[1] Groupe de travail sur la divulgation des informations financières liées à la nature 
Autres actualités
Mirova for Nature : point d’étape sur notre action en faveur de la biodiversité
Mirova for Nature : point d’étape sur notre action en faveur de la biodiversité
Publié le 04/09/2021

Malgré le contexte sanitaire, nous avons continué de déployer notre feuille de route biodiversité. Vous trouverez à suivre un point d’avancement sur nos différents axes de travail, alors que le Congrès mondial de la nature de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) se déroule à Marseille, avec pour objectif d'agir pour une reconstruction fondée sur la nature, pour le changement climatique et pour la biodiversité post-2020.

En savoir plus

Le Congrès mondial de la nature se clôture par un appel à une relance économique fondée sur la nature
Le Congrès mondial de la nature se clôture par un appel à une relance économique fondée sur la nature
Publié le 15/09/2021

Parmi les thèmes abordés lors du Congrès mondial de la nature de l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), la nécessité de transformer le système financier mondial et d'orienter les investissements vers des projets bénéfiques pour la nature et la biodiversité a été largement abordée tout au long de l'événement.

En savoir plus

Reporting développement durable des entreprises : faire rimer simplicité avec utilité
Reporting développement durable des entreprises : faire rimer simplicité avec utilité
Publié le 08/09/2021

Alors que le besoin crucial et la tendance croissante de l'investissement durable se confirment, les publications d'informations réalisées par les entreprises sur le climat et les pratiques ESG1 restent en tête des priorités des régulateurs et des investisseurs. L'Union européenne (UE) est en train de revoir ses exigences de publication d'informations en matière de durabilité par les entreprises (Corporate Sustainability Reporting Directive2 ou CSRD). Les organismes internationaux, les Normes internationales d'information financière (IFRS) et l'Organisation internationale des commissions de valeurs (IOSCO) cherchent également à disposer d'un cadre de référence pour la publication d'informations climatiques afin d'harmoniser les pratiques à l'échelle mondiale. En juin, la US Securities and Exchange Commission (SEC) a finalisé une consultation publique sur les publications d'informations climatiques par les entreprises, à laquelle Mirova a répondu. Nous partageons ci-dessous les convictions et retours d’expérience que nous avons transmis à la SEC ainsi qu’à diverses juridictions et initiatives (UE, TCFD3, etc.) afin de bâtir des cadres solides, pertinents et utiles pour la publication d'informations en matière de durabilité et de climat par les entreprises.

En savoir plus