Le Congrès mondial de la nature se clôture par un appel à une relance économique fondée sur la nature

Publié le 15/09/2021 Actualités

Parmi les thèmes abordés lors du Congrès mondial de la nature de l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), la nécessité de transformer le système financier mondial et d'orienter les investissements vers des projets bénéfiques pour la nature et la biodiversité a été largement abordée tout au long de l'événement.

Mirova

Diffuser le message, collaborer et inspirer

En tant que mécène et partenaire du Congrès, l'équipe de Mirova était sur place toute la semaine pour partager son expérience en matière de financement de solutions basées sur la nature et discuter de nouvelles actions avec divers acteurs et dirigeants issus des gouvernements, de la société civile, des organisations non gouvernementales, du secteur privé et du monde universitaire. En accord avec notre mission, nous sommes convaincus que notre participation active à ce type d'événements majeurs contribue à accompagner toutes les parties prenantes vers une économie et une finance durables.

Nous parlons enfin de la nature et de la biodiversité au-delà du réchauffement climatique : les acteurs publics et privés commencent à comprendre comment ces questions sont interconnectées. La finance privée joue un rôle essentiel dans les défis auxquels nous sommes confrontés, mais nous ne sommes encore que quelques-uns à prendre le taureau par les cornes et à concevoir des solutions d'investissement innovantes, fondées sur la nature. Il est temps de passer à la vitesse supérieure !

Philippe Zaouati
Directeur Général

Actuellement, environ 133 milliards de dollars US par an sont consacrés à des solutions fondées sur la nature, le déficit annuel étant estimé à environ 536 milliards de dollars US par an et à plus de 4 100 milliards de dollars US d'ici 20501. Ce déficit ne peut être comblé par le seul financement public : le financement privé doit effectivement jouer son rôle !

L'équipe de Mirova a souligné la nécessité de promouvoir davantage les financements mixtes, car la participation de grands investisseurs publics contribue à sécuriser les investisseurs privés.
Philippe Zaouati a également souligné combien les coalitions internationales, telles que la
Natural Capital Investment Alliance2, le One Planet Summit, la Taskforce on Nature-related Financial Disclosures (TNFD)3, sont également essentielles pour soutenir la croissance de la thématique de l'investissement dans le capital naturel et favoriser le développement d'une économie positive pour la nature.

Mirova at the IUCN Congress 2021
De gauche à droite : Simon Dent, Blue investment director; Vincent Gradt, CEO Mirova Natural Capital Ltd; Edit Kiss, Investment and development director; Hélène Champollion-Morel, Head of communications; Philippe Zaouati, CEO; Gautier Quéru, Director, LDN Fund and co-head of natural capital.

 

Solutions fondées sur la nature : il est temps d’accélérer et de définir des indicateurs d'impact

Les entreprises porteuses de solutions positives pour la nature existent, tout comme l’appétit des investisseurs pour celles-ci

philippe-zaouati-iucn
philippe-zaouati-IUCN
gautier-queru-iucn
edit-kiss-iucn
simon-dent-iucn
vincent-gradt-iucn

Lors du Congrès, notre équipe a souligné la nécessité d'une coopération et d'un dialogue entre toutes les parties prenantes pour accroître les investissements dans les solutions basées sur la nature.

philippe-zaouati-iucn
Voir plus

Philippe Zaouati a mis en avant la stratégie de neutralité en matière de dégradation des terres à titre de preuve de concept : non seulement il existe aujourd'hui de nombreuses solutions pour préserver et améliorer le capital naturel et la biodiversité, mais les investisseurs font preuve d’intérêt envers ce type de projets à impact.

philippe-zaouati-IUCN
Voir plus

De son côté, Gautier Quéru a évoqué les critères pour qu'un projet contribue à la fois à la neutralité en matière de dégradation des terres et au développement local, notamment à travers des exemples en Afrique sub-saharienne. Il a également souligné le besoin d'indicateurs d'impact, ainsi que de modèles économiques innovants.

gautier-queru-iucn
Voir plus

Edit Kiss a partagé son expérience en matière de financement du paysage et les leçons tirées de notre stratégie climat, en particulier un projet réussi au Pérou qui est maintenant prêt à être reproduit ailleurs.

edit-kiss-iucn
Voir plus

Enfin, Vincent Gradt a échangé avec l'UICN, le Fonds pour l'environnement mondial (FEM), le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) et Gold Standard sur les opportunités de financement vert, les actions et les solutions futures. Il a également évoqué le projet d’approche en deux volets recherché par Mirova pour obtenir des financements supplémentaires pour la conservation qui visera à :

  1. réduire les risques liés au projet afin d'accroître la confiance des investisseurs grand public
  2. favoriser un financement plus innovant en soutenant de petits projets de démonstration par le biais d'instruments innovants
vincent-gradt-iucn
Voir plus

Développer des mesures et des indicateurs de la biodiversité

Parallèlement au Congrès de l'UICN, Mirova a publié un rapport d'étape sur son action en faveur de la biodiversité, qui s'articule autour de trois axes :

  • accélérer nos investissements en faveur de la biodiversité ;
  • développer des indicateurs de mesure dédiés ;
  • renforcer nos engagements auprès de nos parties prenantes.
Lire notre rapport
mirova-for-nature-biodiversite

Quelques jours plus tard, AXA Investment Managers (AXA IM), Natixis Investment Managers et sa filiale Mirova, Sienna Investment Managers et Solactive ont annoncé avoir conclu un accord avec Iceberg Data Lab pour participer à sa levée de fonds de série A. Pour rappel, la startup française avait été sélectionnée avec I Care & Consult pour développer un outil permettant aux investisseurs de mesurer l'impact de leurs investissements sur la biodiversité, à l'issue d'un processus structuré et hautement compétitif initié par un appel à manifestation d'intérêt lancé par AXA IM, BNP Paribas AM, Mirova et Sycomore AM.

Sensibiliser les investisseurs privés et les particuliers

Le Congrès de l'UICN a également été l'occasion de sensibiliser les investisseurs privés et particuliers de la région de Marseille à l'approche de Mirova en matière de finance positive pour la nature et la biodiversité.

philippe-zaouati-caisse-depargne-cepac-iucn

Philippe Zaouati s'est joint à Catherine Reljic, directrice du développement de la Caisse d'Epargne CEPAC, pour un petit-déjeuner sur les thèmes de la biodiversité et de l'investissement responsable avec des investisseurs privés et des entrepreneurs. La Caisse d'Epargne CEPAC est également mécène du Congrès et engagée depuis plus de dix ans dans la transition écologique des territoires.

philippe-zaouati-iucn

Lors d'un déjeuner organisé par les équipes de Natixis Investment Managers, Philippe Zaouati a débattu de la question suivante avec des investisseurs particuliers : “L'investissement peut-il être positif pour la nature ? »

Le Manifeste de Marseille : "investir dans la nature, c'est investir dans notre avenir collectif".

À la clôture du Congrès mondial de la nature, l'UICN a publié le Manifeste de Marseille, qui vise à rendre compte des engagements et annonces notables qui ont émergé des événements du Congrès. 

Lisez le manifeste en intégralité ici.

L’humanité a atteint un point de bascule. Notre fenêtre de tir pour réagir à ces urgences interdépendantes et partager équitablement les ressources de notre planète se réduit très vite. Les systèmes existants ne fonctionnent pas. La « réussite » économique ne saurait plus se faire aux dépens de la nature. Nous avons de toute urgence besoin de réformes systémiques.

Et pourtant il y a lieu d’être optimistes. Nous sommes parfaitement capables d’opérer des changements transformateurs, et vite. Pendant la pandémie, nous avons changé nos comportements afin de protéger notre propre santé et celle de ceux qui nous entourent. Des changements radicaux sont une fois de plus nécessaires si nous voulons construire des sociétés qui valorisent la nature, la protègent et investissent en elle. Investir dans la nature, c’est investir dans notre avenir collectif. 

Extrait du Manifeste de Marseille
10 Septembre 2021

Alors que la conférence des Nations unies sur le changement climatique COP26, qui se tiendra en novembre à Glasgow, abordera les liens entre le climat et la biodiversité, avant que la COP15 sur la biodiversité n'ait lieu au printemps 2022, à Kunming, en Chine, nous devons poursuivre nos efforts en faveur d'une économie plus durable et inclusive et d'une redéfinition des relations entre les entreprises et la nature.

1 -  Source : UNEP-Vivid Economics, 2021
2 - Alliance pour l’investissement dans le capital naturel
3 - Groupe de travail sur la divulgation des informations financières liées à la nature
Tout investissement présente des risques, y compris le risque de perte en capital.
Autres actualités
Seconde édition de l’événement « Agir pour le vivant » : économie, territoires et transitions
Seconde édition de l’événement « Agir pour le vivant » : économie, territoires et transitions
Publié le 01/09/2021

Retour sur la seconde édition de l’événement « Agir pour le vivant », soutenu par Mirova, qui se tenait à Arles du 22 au 29 août 2021. Pendant ces sept jours de débats et de rencontres pour sensibiliser et tenter de dessiner un modèle de société qui intègre les enjeux du vivant, les équipes de Mirova présentes sur place ont eu l’occasion de partager leurs expériences et leurs points de vue sur le rôle de la finance dans la transition environnementale et sociale, mais aussi puiser de l’inspiration à travers des visites enrichissantes sur le territoire arlésien.

En savoir plus

Mirova for Nature : point d’étape sur notre action en faveur de la biodiversité
Mirova for Nature : point d’étape sur notre action en faveur de la biodiversité
Publié le 04/09/2021

Malgré le contexte sanitaire, nous avons continué de déployer notre feuille de route biodiversité. Vous trouverez à suivre un point d’avancement sur nos différents axes de travail, alors que le Congrès mondial de la nature de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) se déroule à Marseille, avec pour objectif d'agir pour une reconstruction fondée sur la nature, pour le changement climatique et pour la biodiversité post-2020.

En savoir plus

Mirova désignée B Corp Best For The World™ dans le domaine « Clients » pour 2021
Mirova désignée B Corp Best For The World™ dans le domaine « Clients » pour 2021
Publié le 15/07/2021

Mirova, société de gestion dédiée à l'investissement durable et certifiée B Corp1, est fière d'annoncer qu'elle a été désignée parmi les B Corps « les meilleures pour le monde" (« Best for the World™ ») de 20212. Les Best for the World™ sont des entreprises B Corp ayant obtenu, dans un ou plusieurs des cinq domaines d'impact évalués et au niveau mondial, un score leur permettant de compter dans les 5% des entreprises les mieux notées. Mirova a été reconnue sur le pilier « Clients », pour le développement de solutions d'investissement à fort impact pour les investisseurs.

En savoir plus