Que s’est-il passé à la COP26 ? Le résumé de Mirova

Publié le 13/12/2021 Actualités

Du 31 octobre au 12 novembre 2021, la COP26 tant attendue s’est tenue à Glasgow sous le signe d’une notion récente et très prometteuse : « Zéro net ». Bien que les engagements pris au cours des négociations entre les États n’aient pas été à la hauteur des attentes, de nombreuses annonces sont néanmoins à saluer, tout comme les nombreux engagements pris par le secteur privé.

Mirova

Depuis notre création, nous avons promu et mis en œuvre un financement qui contribue à la transition vers une économie sobre et inclusive en matière de carbone. Nous accomplissons cette mission par l’analyse et la recherche, par l’investissement, mais aussi en participant à des initiatives et des événements promouvant une vision qualitative et réaliste de la finance durable. Nous prenons donc part aux discussions et aux initiatives qui ont lieu lors d’événements internationaux majeurs tels que les COP Climat.

Nous sommes convaincus que partager et challenger notre vision avec nos parties prenantes peut contribuer à faire avancer la réflexion collective sur le changement climatique, les inégalités et la transition énergétique. C’est également l’occasion pour Mirova de partager son expérience en matière d’investissement durable à travers des exemples concrets, tels que notre approche pionnière et innovante de la classe d’actifs du capital naturel.

Sur le plan diplomatique, la COP26 a été décevante : seuls les deux tiers des pays ont relevé leurs objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, ne représentant que 50 % des émissions mondiales, et aucun pays ne prend l’initiative de diriger la communauté internationale. Il y a cependant eu quelques annonces intéressantes, comme la première stratégie coordonnée de réduction du méthane, ou la première déclaration sur la protection des forêts, signée par le Brésil également, et l’engagement d’environ 40 pays - dont la France - à cesser de financer de nouveaux développements pétroliers et gaziers d’ici la fin de 2022.

Dans le même temps, de nombreuses entreprises ont annoncé plusieurs engagements, notamment sur la neutralité carbone. Nous devons rester vigilants et faire la distinction entre l’engagement suivi des faits et l’écoblanchiment.

Cependant, il faut garder à l’esprit qu’en 2022 il y aura un sommet sur la biodiversité en Chine, suivi de la COP27 en Egypte : c’est un continuum. En outre, les États seuls ne peuvent pas résoudre le problème du changement climatique. Pour orienter l’économie vers un modèle durable et équitable, l’implication de tous est nécessaire : entreprises, investisseurs, citoyens, ONG, etc.

Philippe Zaouati
Directeur général

Soutenir les actions des investisseurs privés et des entreprises innovantes en faveur des solutions fondées sur la nature1

Le Fonds L'Oréal pour la régénération de la nature soutient le réensauvagement au Royaume-Uni et en Europe : quand les entreprises contribuent à développer des modèles innovants d'investissement dans le capital naturel

Le 29 octobre, le Fonds L'Oréal pour la régénération de la nature2 a annoncé son soutien à The Real Wild Estates Company, la première entreprise britannique de restauration d'écosystèmes et d'espèces à rendement financier durable. Ce modèle innovant devrait permettre de débloquer des capitaux privés pour accélérer le réensauvagement au Royaume-Uni et, à terme, dans toute l'Europe. 

La stratégie d'investissement à impact de L'Oréal est gérée par la plateforme de capital naturel de Mirova. Société pionnière en matière d'investissement à impact, Mirova s'implique dans la phase de démarrage pour catalyser des Solutions fondées sur la nature innovantes et évolutives, en créant de la valeur à partir des crédits carbone et des paiements pour les services écosystémiques.

Nous pensons que cette annonce reflète la tendance croissante des investisseurs privés et des entreprises, qui vont de plus en plus au-delà de leur engagement envers la neutralité carbone et choisissent d’agir plus haut dans la chaîne de valeur en investissant dans des solutions basées sur la nature.

En savoir plus
Le Fonds L'Oréal pour la régénération de la nature soutient le réensauvagement au Royaume-Uni et en Europe : quand les entreprises contribuent à développer des modèles innovants d'investissement dans le capital naturel

Contribuer à la durabilité écologique de l’industrie vitale de la crevette en Indonésie : JALA lève 6 millions de dollars américains

La start-up indonésienne Jala Tech utilise du matériel et des plateformes de données propriétaires pour transformer l’activité d’aquaculture de crevettes en une industrie plus durable. Peu après la COP26, elle a annoncé avoir levé 6 millions de dollars de nouveaux investissements auprès du Meloy Fund, du Real Tech Fund et de Mirova, par l’intermédiaire de l’Althelia Sustainable Ocean Fund3.

En savoir plus
Contribuer à la durabilité écologique de l’industrie vitale de la crevette en Indonésie : JALA lève 6 millions de dollars américains

Mirova publie la feuille de route Net Zero et sa position sur les plantations forestières

Mirova for Climate : Feuille de route Net Zero

Quelques semaines après la publication d’un rapport d’étape sur notre action en faveur de la biodiversité, nous avons publié un document détaillé qui résume notre approche de la neutralité carbone.

Depuis plusieurs décennies, nous sommes de plus en plus touchés par les conséquences du changement climatique. Les sécheresses, les vagues de chaleur, les fortes pluies, les inondations et les glissements de terrain sont de plus en plus fréquents et généralisés, et font régulièrement la une des journaux. Pendant ce temps, le réchauffement climatique continue de provoquer une élévation du niveau de la mer et une acidification des océans. Nous savons également que le changement climatique accélère le déclin de la biodiversité, qui est déjà menacée par les activités humaines, indépendamment des questions climatiques.
Si nous ne parvenons pas à ramener nos émissions de gaz à effet de serre à zéro avant la fin du siècle, les conséquences du changement climatique prendront une ampleur suffisante pour déstabiliser profondément nos civilisations.

Pour atteindre cet objectif de zéro émission, nous devons restructurer fondamentalement nos modes de production et de consommation, c’est-à-dire l’ensemble de l’économie. Et parce que le secteur financier est en interaction constante avec tous les agents économiques, il doit aussi repenser son mode de fonctionnement pour permettre l’émergence d’une économie neutre en carbone, et mieux intégrer les conséquences financières des transformations en cours.

Chez Mirova, nous avons mis en place quatre leviers d’action pour accélérer cette transformation :

  • Comprendre l’ampleur des changements en cours
  • Évolution des habitudes d’investissement
  • Repenser les outils de mesure
  • Engager le dialogue avec toutes nos parties prenantes

Ces leviers, qui sont tous liés, constituent l’épine dorsale de notre feuille de route pour financer et réaliser un monde neutre en carbone.

Consulter notre feuille de route
Mirova for Climate : Feuille de route Net Zero

Prise de position sur les plantations forestières

Les forêts couvrent près d’un tiers de la surface terrestre mondiale, sur une tendance à la baisse car le reboisement, notamment en Occident et en Asie, ne compense pas la déforestation locale, en Amérique du Sud et en Afrique. Mais la raison d’être de l’expansion forestière est forte et le développement de productions à base de bois peut contribuer à relever certains défis mondiaux de diverses manières. Dans ce contexte, des plantations forestières bien conçues et bien gérées devraient être considérées dans des univers d’investissement axés sur l’impact, afin de soutenir le développement d’une économie durable.

Lire notre prise de position
Prise de position sur les plantations forestières

Favoriser le dialogue entre nos pairs et au-delà

En tant qu’entreprise à mission4 visant un impact positif sur les questions environnementales et sociales, nous pensons qu’il est essentiel de participer à des discussions collectives avec nos pairs, mais aussi au-delà de la sphère financière, par exemple à travers notre politique d’engagement avec les sociétés cotées et les émetteurs d’obligations, afin d’améliorer les pratiques des entreprises. Nous engageons également un dialogue avec les régulateurs nationaux et internationaux, ainsi qu’avec diverses organisations professionnelles, afin de promouvoir l’émergence de réglementations et de normes spécifiques qui soutiennent le développement d’une finance durable de haut niveau et à fort impact.

Mettre en avant notre approche pionnière de l’investissement dans le capital naturel à la COP26

Quelques mois après notre soutien et notre participation au Congrès mondial de la nature de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), nos équipes – Gautier Quéru, Co-Responsable du capital naturel, et Edit Kiss, Directrice de l’Investissement et du développement – ont participé à quelques discussions lors de la COP26, mettant en avant les actions et la vision de Mirova en matière d’investissement dans le capital naturel. 

gautier-queru-edit-kiss-mirova

Vous trouverez ci-dessous la liste de tous les panels ainsi que les rediffusions, lorsqu’elles sont disponibles :

  • “High Level Session on Nature-Based Solutions Finance” (Session de haut niveau sur le financement des solutions basées sur la nature) organisée par l’UICN au Pavillon de la nature. Revoir ici.
  • “How to Unlock Barriers to Scaling-up Climate Finance for more Transformative Finance” (Comment débloquer les obstacles à la mise à l’échelle du financement climatique pour un financement plus transformateur), organisé par l’Agence Français du développement (AFD). Revoir ici.
  • “Innovative Finance for Nature in Central Africa: Nature+Accelerator Fund” (Financement innovant pour la nature en Afrique centrale : Nature+Accelerator Fund), organisé par l’UICN au Pavillon du Bassin du Congo
  • Nature-Based Solutions for Climate Action in Latin America(Solutions fondées sur la nature pour l'action climatique en Amérique latine) organisé par le Global Landscapes Forum (GLF). Revoir ici.
  • “Increasing Local Impacts: From Finance Commitments to Bold Action” (Augmenter les impacts locaux : Des engagements financiers aux actions audacieuses) organisé par le Global Landscapes Forum (GLF). Revoir ici.

​​​​Lancement du Forest Investor Club

Lors de la COP26, lors de la session de la Journée des forêts du Sommet mondial des dirigeants le 2 novembre, les États-Unis ont lancé le Forest Investor Club, dont Mirova est membre fondateur. Ce réseau d’institutions financières publiques et privées de premier plan et d’autres investisseurs vise à débloquer et à intensifier les investissements qui soutiennent des résultats durables et alignés sur le climat dans le secteur foncier.
Le Forest Investor Club vise à accélérer le rythme, à accroître l’échelle et à élargir la portée des investissements dans les forêts et la nature en identifiant et en facilitant l’accès à un pipeline d’investissements dans les forêts et la nature, en collaborant dans le cadre de partenariats complémentaires pour débloquer des opportunités d’investissement et en travaillant à l’élaboration de solutions aux obstacles à l’investissement et aux goulots d’étranglement.

En savoir plus sur le Forest Investor Club ici (en anglais)

12 nouveaux membres rejoignent la Natural Capital Investment Alliance

Le même jour, le Initiative sur les marchés durables a annoncé que 12 nouveaux membres s’étaient joints à l’équipe la Natural Capital Investment Alliance (NCIA), dont Mirova est membre fondateur. La NCIA s’efforce de mobiliser plus de 10 milliards de dollars d’ici la fin de 2022 pour les opportunités de capital naturel. L’Alliance vise également à accélérer le développement du capital naturel en tant que thème d’investissement principal et à inciter le secteur mondial de la gestion d’investissements à hauteur de 120 milliards de dollars à mobiliser efficacement ce capital privé pour les opportunités de capital naturel.

Plus d’informations dans le communiqué de presse ici (en anglais)

La finance internationale se mobilise autour de la neutralité carbone

La Glasgow Financial Alliance for Net Zero (GFANZ) est une coalition mondiale d’institutions financières de premier plan engagées dans l’accélération de la décarbonisation de l’économie. Les institutions financières peuvent rejoindre GFANZ en rejoignant l’une des initiatives de zéro émission nette du sous-secteur financier suivantes, telles que l’initiative Net Zero Asset Managers à laquelle Mirova s’est jointe.
Le 3 novembre, GFANZ a annoncé que plus de 130 000 milliards de dollars de capitaux privés se sont engagés à transformer l’économie pour atteindre zéro émission nette. Ces engagements, de plus de 450 entreprises dans 45 pays, peuvent fournir les 100 000 milliards de dollars de financement estimés nécessaires pour atteindre la neutralité carbone au cours des trois prochaines décennies.

Lire le communiqué de presse (en anglais)

Mirova participe à ClimateShot

Mirova est devenue une alliée de l’initiative ClimateShot pour l’investissement d’impact. Coprésidé par le Bureau des affaires étrangères, du Commonwealth et du développement du Royaume-Uni et le CGIAR5 Programme de recherche sur le changement climatique, l’agriculture et la sécurité alimentaire (CCAFS), la campagne ClimateShot encourage l’innovation dans le financement pour soutenir la mise à l’échelle de solutions dirigées par le secteur privé pour les personnes, la nature et le climat. ClimateShot a trois domaines d’action :

  • Mobiliser des financements pour faire évoluer les solutions qui fonctionnent
  • Travailler ensemble pour débloquer des opportunités pour améliorer l’impact
  • Comprendre et rendre compte de notre impact sur les personnes, la nature et le climat

En savoir plus sur ClimateShot ici

 

1 - Les solutions fondées sur la nature (NbS) sont définies par le Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en tant qu'« actions visant à protéger, gérer et restaurer durablement les écosystèmes naturels ou modifiés, qui relèvent les défis sociétaux de manière efficace et adaptative, en apportant simultanément des avantages pour le bien-être humain et la biodiversité »
2 - " Le "Fonds L'Oréal pour la régénération de la nature" est un "autre fonds d'investissement alternatif " au sens de l'article L. 214-24 III du Code monétaire et financier et est constitué sous la forme d'une société par actions simplifiée à capital variable. Le "Fonds L'Oréal pour la régénération de la nature" est exclusivement dédié à L'Oréal et ses filiales et ne sera pas commercialisé auprès de tiers ni souscrit par des tiers. Le Fonds est fermé à toute nouvelle souscription. Mirova est la société de gestion. L'approbation de l'autorité de tutelle n'est pas requise pour ce fonds.
3 - Althelia Sustainable Ocean Fund (« Fund ») est une SICAV-SIF luxembourgeoise agréée par la Commission de Surveillance du Secteur Financier (« CSSF »), fermée à toute nouvelle souscription. Alter Domus Management Company SA est le gestionnaire de fonds d'investissement alternatif (AIFM) du Fonds et est dûment autorisé par la CSSF en tant que gestionnaire de fonds d'investissement alternatif conformément au chapitre 2 de la loi AIFM et de la directive AIFM. Mirova Natural Capital Limited est un conseiller en investissement d'Alter Domus Management Company SA. Le fonds est exposé au risque de perte de capital, au risque de transaction, au risque opérationnel, au risque de liquidité, au risque pays, au risque de marché, au risque juridique et réglementaire, au risque de change, au risque de contrepartie, risque de projet et risque de valorisation.
4 - Introduite en France en 2018 dans le cadre de la loi Pacte, une société à mission doit définir sa raison d’être et un ou plusieurs objectifs sociaux, sociétaux ou environnementaux au-delà du profit. Le but et les objectifs alignés sur cet objectif doivent être énoncés dans ses statuts. Les articles précisent les moyens par lesquels l’exécution de la mission sera contrôlée par un comité de mission (une personne morale distincte du conseil d’administration qui est chargée de surveiller la mise en œuvre de la mission avec au moins un employé). Un tiers indépendant vérifie ensuite l’exécution de la Mission, via une opinion écrite qui est annexée au rapport du Comité de Mission aux actionnaires et mise à disposition sur le site Internet de la société pour une durée de cinq ans.
5 - Anciennement acronyme de Consultative Group on International Agricultural Research, soit le Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale.
Autres actualités
rapport-rse
Agir en entreprise responsable : notre démarche de responsabilité dans nos pratiques internes et impacts directs
Publié le 24/11/2021

Au-delà de nos activités d’investissement responsable qui nous animent au quotidien, nous sommes convaincus que l’évolution vers un monde plus juste et plus durable doit s’opérer en premier lieu et de façon volontaire au niveau de chaque organisation. Nous avons donc à cœur d’être exemplaires et cohérents avec les standards que nous défendons. Notre ambition est de faire partie des modèles de notre secteur et de promouvoir les meilleures pratiques, alignées avec notre positionnement de pionnier, sur le thème de la responsabilité. Mirova est fière de publier la première édition d'Agir en entreprise responsable.

En savoir plus

Ambition-Climat_Une stratégie actions au service d’une économie décarbonée
Une stratégie actions au service d’une économie décarbonée
Publié le 08/11/2021

L’heure de la mobilisation générale Depuis maintenant plusieurs décennies, nous assistons chaque année à un renforcement des conséquences du changement climatique. Les sécheresses, les vagues de chaleur, les fortes pluies, les inondations et les glissements de terrain deviennent de plus en plus fréquents. En parallèle, l’élévation du niveau de la mer, l’acidification des océans se poursuivent sous l’effet du réchauffement. Nous savons également que le changement climatique participe à accélérer le déclin de la biodiversité déjà mise en péril par les activités humaines, indépendamment du climat. Des changements drastiques s’imposent, tant dans la production d’énergie que dans les processus de fabrication et les modes de consommation. Afin de rendre le système énergétique actuel compatible avec le défi climatique, il est crucial d’accompagner l’accélération de la transition vers une économie décarbonée, et la mobilisation doit être générale. La finance ne fait pas exception et a un rôle à jouer, en opérant une transformation profonde des choix en matière d’allocation des capitaux. Manuel Coeslier, Gérant de la stratégie actions Mirova Climate Ambition1, et Ladislas Smia, Directeur de la Recherche en Développement Durable, nous éclairent sur la mobilisation générale qu’implique LE défi du 21ème siècle. 

En savoir plus

Retour sur les Grands Prix de la Finance Solidaire 2021
Retour sur les Grands Prix de la Finance Solidaire 2021
Publié le 12/11/2021

Le 9 novembre, Mirova participait à la 12ème édition des Grands Prix de la Finance Solidaire. Organisée par Le Monde et Fair (nouveau nom de Finansol), l’événement est soutenu, en plus de Mirova, par France Active, MAIF, la Banque des Territoires, l’Agence française de développement, les Caisses d’Épargne et la Ville de Lyon. Lors d’une cérémonie à Lyon, des projets de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) qui contribuent au développement local et à l’amélioration du lien social ont été récompensés.

En savoir plus