Mirovα: Creating Sustainable Value #8

Publié le 19/10/2021

Comprendre les marchés, agir sur les marchés, s'engager, mesurer l'impact...

Le nouveau numéro de notre newsletter marché est disponible.

Mirova

BCE : de la market neutrality à la neutralité carbone

Les banques centrales outrepasseraient-elles leur mandat en y intégrant la maîtrise du risque climat ? Répondre à cela exigerait de définir ledit mandat… Or, justement, ce débat-là date de leur création et s’il existe un seul consensus à ce sujet, c’est qu’il n’y a pas de consensus. 

En dépit de toutes les tentatives d’élaborer des théories définitives sur les banques centrales, aucune règle d’airain n’a jamais fixé leurs missions idéales ni leur éventuel pouvoir de supervision, leur degré de dépendance aux pouvoirs, le caractère privé ou public de leur capital, leur latitude pour s’adapter au développement économique ou démographique. Résumé, le débat se rapporte à deux points : 

  1. les proportions dans lesquelles elles émettent des moyens de paiement (pas forcément de la monnaie) en incluant à cette notion l’éventuelle contrepartie à ces émissions, par exemple des effets d’escompte ou la détention de stocks d’or, et au bénéfice de quels agents ; 
  2. qui doit en décider : l’État qui leur accordait le privilège d’émission ? Le Trésor, comme dans le cas de la Banque d’Angleterre (BoE) ? Le Parlement, comme dans celui de la Riksbank1 ? Les banques commerciales privées, souvent actionnaires des banques centrales jusqu’aux années 1940 ou 1950 ? Une commission d’experts ? Des règles juridico-techniques appliquées strictement ou au gré des circonstances ? Un implacable algorithme, comme les aficionados des cryptomonnaies ou des smart contracts2 le croient possible ?
banques centrales

Pour notre part, nous pensons que le temps est venu pour les banques centrales de tenir compte des risques induits par le changement climatique. Mieux vaudra s’y atteler avant que ces risques ne s’accroissent puis ne se matérialisent. L’histoire des politiques monétaires enseigne assez que les changements de dogmes apparaissent trop tard, après constatation d’un échec ou survenance d’une crise. Celle de la stagflation3, qu’avait prévue le libéral français Jacques Rueff, prélude à la fin officielle des accords de Bretton Woods, déclencha le triomphe des idées de l’école de Chicago incarnées par Milton Friedman et censées servir de référence aujourd’hui. Et pourtant…

[1] Banque de Suède
[2] Contrats intelligents
[3] Situation d'une économie qui souffre simultanément d’une croissance économique faible ou nulle et d'une forte inflation
Restons en contact
Abonnez-vous aux dernières publications de Mirova
LIRE LES NUMÉROS PRÉCÉDENTS
newsletter gestion Mirova
Mirovα: Creating Sustainable Value #5
Publié le 28/10/2020

Comprendre les marchés, agir sur les marchés, s'engager, mesurer l'impact... Le nouveau numéro de notre newsletter marché est disponible.

En savoir plus

Newsletter
Mirovα: Creating Sustainable Value #6
Publié le 01/02/2021

Comprendre les marchés, agir sur les marchés, s'engager, mesurer l'impact... Le nouveau numéro de notre newsletter marché est disponible.

En savoir plus

mirova newsletter creating sustainable value
Mirovα: Creating Sustainable Value #7
Publié le 11/05/2021

Comprendre les marchés, agir sur les marchés, s'engager, mesurer l'impact... Le nouveau numéro de notre newsletter marché est disponible.

En savoir plus