Mirova se joint à l’appel pour des politiques de biodiversité plus ambitieuses avant la COP15

Publié le 21/09/2021 Actualités

En phase avec notre engagement à participer en continu à des initiatives visant à agir sur les questions de biodiversité, nous avons rejoint le groupe de 78 institutions financières gérant plus de 10 000 milliards de dollars d'actifs qui appelle les gouvernements du monde entier à stopper et à inverser la perte de biodiversité et demande de relever le niveau d'ambition en fixant des objectifs spécifiques pour le secteur financier afin de soutenir la réorientation des flux financiers des activités nuisibles à la nature vers des activités positives. La transition vers une économie positive pour la nature pourrait générer 10 000 milliards de dollars d'opportunités commerciales annuelles et près de 400 millions d'emplois d'ici 20301, tout en favorisant les co-bénéfices dans la lutte contre le changement climatique, compte tenu du rôle essentiel de la biodiversité dans la régulation des flux de gaz à effet de serre.

Mirova

La déclaration des institutions financières, coordonnée par la Fondation Finance for Biodiversity et Ceres, est un appel lancé par les institutions financières aux gouvernements afin qu'ils s'attaquent à la crise de la perte de biodiversité, et présente les avantages économiques de la création d'une économie respectueuse de la nature.

En particulier, les 78 signataires, dont Mirova et Natixis Assurances, demandent la création d'un Cadre mondial pour la biodiversité (GBF2) plus ambitieux, dans lequel on attend des institutions financières et des entreprises qu'elles alignent leurs flux financiers sur les objectifs mondiaux en matière de biodiversité. 

La déclaration reflète le lien entre le changement climatique et la biodiversité, encourageant les gouvernements à développer une approche politique harmonisée qui permettra à la fois de parvenir à des émissions nettes de gaz à effet de serre nulles, conformément aux objectifs de l'Accord de Paris, et de lutter contre le déclin rapide des écosystèmes et des habitats. Plus précisément, elle appelle les gouvernements à prendre quatre mesures politiques clés pour :

  1. S'accorder sur un GBF post-2020 ambitieux et transformationnel qui exige l'alignement des flux financiers sur les objectifs mondiaux de biodiversité ;
  2. Renforcer les stratégies et plans d'action nationaux pour la biodiversité (NBSAP) afin de garantir la réussite de la mise en œuvre du GBF et de faire appliquer les politiques nationales pour atteindre les objectifs de biodiversité ;
  3. Mettre en place un environnement réglementaire qui permette aux institutions financières d’adresser les risques et opportunités liés à la biodiversité, notamment en introduisant des exigences de divulgation cohérentes et utiles à la prise de décision ;
  4. Supprimer les allocations néfastes et les inverser en allocations alignées afin de provoquer un changement économique et de réduire les défaillances du marché.

Lire la déclaration (en anglais)

Pour Mirova, soutenir cette déclaration fait partie intégrante de notre stratégie ambitieuse en matière de biodiversité, qui repose sur trois piliers :

  • Renforcer nos engagements envers nos parties prenantes en contribuant à une vaste campagne collective visant à faire des questions de biodiversité une priorité au plus haut niveau ; 
  • Accélérer nos investissements directs dans le capital naturel et les solutions basées sur la nature et développer un marché allant de l’incubation à la mise à l’échelle de nouveaux modèles ;
  • Développer une méthodologie et un marché axés sur les données concernant l'impact des entreprises sur la biodiversité afin de mieux intégrer la biodiversité dans le processus d'investissement des actions cotées en bourse.

Pour plus d'informations, consultez le dernier point d'étape de notre feuille de route sur la biodiversité.

[1] Source: New Nature Economy Report II, The Future Of Nature And Business, Forum économique mondial, 2020
[2] Global Biodiversity Framework
Autres actualités
Mirova se joint aux 30 membres de la Taskforce on Nature-related Financial Disclosure (TNFD)
Mirova se joint aux 30 membres de la Taskforce on Nature-related Financial Disclosure (TNFD)
Publié le 01/10/2021

Ladislas Smia, responsable de la recherche en développement durable chez Mirova, a été sélectionné pour devenir membre de la “Taskforce on Nature-related Financial Disclosure” (TNFD)1, aux côtés de 30 cadres supérieurs d’institutions financières, d’entreprises et de fournisseurs de services de marché, pour une durée de deux ans.

En savoir plus

Le Congrès mondial de la nature se clôture par un appel à une relance économique fondée sur la nature
Le Congrès mondial de la nature se clôture par un appel à une relance économique fondée sur la nature
Publié le 15/09/2021

Parmi les thèmes abordés lors du Congrès mondial de la nature de l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), la nécessité de transformer le système financier mondial et d'orienter les investissements vers des projets bénéfiques pour la nature et la biodiversité a été largement abordée tout au long de l'événement.

En savoir plus

Mirova for Nature : point d’étape sur notre action en faveur de la biodiversité
Mirova for Nature : point d’étape sur notre action en faveur de la biodiversité
Publié le 04/09/2021

Malgré le contexte sanitaire, nous avons continué de déployer notre feuille de route biodiversité. Vous trouverez à suivre un point d’avancement sur nos différents axes de travail, alors que le Congrès mondial de la nature de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) se déroule à Marseille, avec pour objectif d'agir pour une reconstruction fondée sur la nature, pour le changement climatique et pour la biodiversité post-2020.

En savoir plus