Mirovα: Creating Sustainable Value #1

Publié le 09/09/2019

Comprendre les marchés, agir sur les marchés, s'engager, mesurer l'impact...

Découvrez le premier numéro de notre newsletter marché 

 

Mirova

Un été 2019 très chaud qui a fait deux victimes : la préférence pour le présent et la valeur actionnariale

Un été vraiment très chaud!

Si les marchés n’ont pas été épargnés, c’est d’ abord au sens premier du mot que l’ été a été chaud  : la canicule a sévi un peu partout, juillet 2019 étant le mois de juillet le plus chaud jamais enregistré. Sous l’ effet de cette chaleur, la banquise fond à une vitesse impressionnante, et les catastrophes naturelles, telles que les feux de forêts, ou les inondations, s’accélèrent. De cela, le marché se préoccupe peu. Comment faire rentrer un risque systémique dans un modèle de valorisation par les flux futurs ? 
ll est à craindre qu’à l’ exception de quelques secteurs, les plus directement exposés – producteurs d’ électricité, réassureurs par exemple – ce risque majeur pour l’ économie, et donc les rendements de l’ épargne, ne soit pris en compte que lorsqu’il sera trop tard. Il ne faut donc pas s’étonner et même se réjouir que l’ agenda pour une finance verte et durable soit aussi un sujet de régulation. La Commission Européenne vient de faire un pas décisif vers son projet d’ écolabel des produits financiers, en publiant une taxonomie des  éco-activités. Gageons que les épargnants trouveront ainsi un outil, parmi d’ autres, pour donner un prix au carbone, qu’il soit émis ou évité.

réunion G7