Investir dans la transition environnementale à travers les éco-activités

Publié le 15/05/2019

Pionnier de l’investissement durable, Mirova est à l’avant-garde de la gestion actions durable. Sa stratégie actions Transition Environnementale propose d’investir dans des entreprises innovantes de la zone euro, dans les secteurs appelés les éco-activités.

Découvrez l’investissement dans les éco-activités

Éco-activités : énergies renouvelables

Les énergies renouvelables sont un élément clé de la lutte contre le changement climatique et la transition vers une économie moins intensive en carbone. Or, malgré une croissance très forte ces dernières années, elles ne constituent encore qu’une partie trop faible de la production d’énergie (25% de la production d’électricité).

47 % : c’est la part que les énergies renouvelables devront représenter dans la production d’électricité au niveau mondial pour permettre de répondre eux enjeux du développement durable.1

En 2017, ces énergies renouvelables ne représentaient que 25 % de la production d'électricité mondiale.

De nouvelles capacités de production vont voir le jour dans les années à venir partout dans le monde : pour faire évoluer le mix énergétique, mais aussi pour répondre à l’augmentation de la demande globale en énergie. Cela crée une dynamique très favorable pour tous les acteurs de la chaîne de valeur des énergies renouvelables (constructeurs, producteur et distributeurs) et génère des opportunités d’investissement.

fonds-transition-environnementale-écoactivités-énergies-renouvelables

À l’inverse, il sera indispensable de limiter la part des énergies fossiles : de nombreux investisseurs ont d’ailleurs déjà modifié leur allocation pour diminuer leur exposition aux énergies les plus polluantes et certains ont totalement désinvesti le charbon.

Document à lire :
Énergie durable - Focus sur la production et fourniture d'électricité et de gaz

[1] source : International Energy Agency, 2018

Éco-activités : bâtiment vert

La transition environnementale nécessite avant tout de réduire notre consommation d’énergie. Si le secteur du bâtiment est l’un des premiers postes de consommation, il offre un levier très fort d’économies d’énergie. En effet le problème des constructions « passoires énergétiques » est bien identifié et doit être traité.

18 % : C’est la part des émissions de gaz à effet de serre, dont est responsable le secteur du bâtiment aujourd'hui.2 

Les solutions pour réduire l’empreinte environnementale des bâtiments sont matures et constituent autant d’opportunités d’investissements : meilleure isolation thermique, optimisation énergétique, intégration d’équipements efficaces en énergie, utilisation de matériaux de construction éco-conçus, etc.

Le secteur de la construction est riche en nouveaux business models, qui sont autant d’opportunités pour les investisseurs capables d’identifier les meilleurs acteurs.

Le secteur de l’immobilier mérite également d’être analysé, car il détient le pouvoir de promouvoir la construction durable, en soutenant le développement des certifications vertes des bâtiments typiquement.

investissement-transition-écologique-batiment-vert-batiment-durable

Éco-activités : mobilité verte

La transition environnementale concerne de nombreux pans de l’économie. Les secteurs de la mobilité et des transports sont au cœur d’une transformation profonde.

Elle est conduite par la nécessité de réduire les émissions de gaz à effets de serre, soutenue par des innovations technologiques et digitales fortes, mais aussi pas l’évolution de nos modes de vie.

60% : ce chiffre représente la réduction nécessaire des émissions de gaz à effet de serre dans le secteur du transport entre 2015 et 2030, afin de limiter le réchauffement climatique à 2°C à horizon 2100.3 

D’ici 10 ans, notre façon de nous déplacer aura changé radicalement : en tant qu’investisseur, il est nécessaire d’en avoir conscience et de l’anticiper.

Parmi les principales transformations qui permettront de réussir la transition écologique du secteur figurent l’amélioration de l’efficacité énergétique de nombreux véhicules, l’électrification du transport, l’optimisation des systèmes logistiques et du fret ou simplement la réduction du nombre de déplacements.

mobilité-verte-transition-écologique-mirova

Si nous prenons l’exemple de l’électrification, les opportunités d’investissement sont multiples dans toute la chaîne de valeur : les constructeurs automobiles les mieux positionnés bien sûr, mais aussi les meilleurs producteurs de batteries électriques, ou encore les entreprises de la chimie qui permettent de développer des batteries les plus performantes grâce à une électrochimie innovante.

Document : Mobilité - Opérateurs de Transport

Document : Électrification des transports - une solution de transition écologique

[3] source : IEA, 2017

Éco-activités : efficacité énergétique industrielle

L’efficacité énergétique correspond à une diminution de l’apport d’énergie pour un même service rendu ou un même bien produit. Pour les entreprises, améliorer leur efficacité énergétique constitue une priorité économique, technologique, écologique, mais aussi, dans de nombreux pays, une obligation réglementaire. C’est le cas en Europe notamment. La capacité à maîtriser les besoins et les pertes en énergie constitue ainsi un avantage compétitif fort et une source de création de valeur sur le long terme.

20 % : C'est ce que peut gagner en efficacité énergétique le secteur de l'industrie d'ici 2035.4

Premier contributeur aux émissions de gaz à effet de serre, l’industrie est particulièrement concernée par les problématiques d’efficacité énergétique.

Les possibilités d’améliorer l’efficacité énergétique y sont innombrables, et ont permis le développement de business models innovants et dynamiques.

Ainsi, certaines entreprises proposent des solutions d’optimisation des processus aux industriels. Les fabricants de gaz industriels, les producteurs de machines industrielles, de systèmes de pompes à haute efficacité, et autres éléments de systèmes industriels, sont autant d’exemples.

En tant qu’investisseur, nous cherchons à identifier ces entreprises porteuses de solutions innovantes, mais aussi les champions de l’efficacité énergétique industrielle.

[4] source : Ademe
énergie-industrie-transition-environnementale-mirova

Éco-activités : gestion durable de l'eau et des déchets

Notre économie repose sur une utilisation intensive des ressources naturelles et sur la génération massive de déchets, dont le traitement n’est pas assuré. Dans un contexte d’augmentation de la population mondiale et d’émergence de la classe moyenne dans les économies en développement, ce modèle atteint ses limites.

La transition vers une économie durable nécessite une gestion intelligente des ressources et des déchets, permettant de réduire nos impacts sur les écosystèmes et de s’assurer que nous ne subirons pas de pénurie de ressources.

40 % : c'est la part des emballages plastiques qui finissent encore en décharge aujourd'hui... Et 32 % seraient perdus dans la nature !5

Pour les sociétés capables d’apporter des solutions, le potentiel est à la taille du problème : immense. Des secteurs entiers se sont développés en réponse à ce besoin. L’économie circulaire, qui vise à revaloriser et recycler les déchets, en fait partie. Porté par la demande, soutenue par l’innovation, ce secteur offre des opportunités d’investissement.

Parmi les ressources, l’eau fait partie des plus précieuses car elle nous est vitale et risque de manquer, du fait du changement climatique et du développement économique, dans de plus en plus de zones géographiques.

gestion-durable-eau-déchets-mirova

Les sociétés proposant des solutions permettant une meilleure distribution, plus efficace et générant moins de pertes, une meilleure utilisation, grâce à une optimisation des consommations, et un meilleur traitement des eaux usées, sont des valeurs à suivre de près.

Document : Ressources Durables - Focus Eau et Déchets

[5] source : Ellen MacArthur Foundation, 2016

Éco-activités : utilisation durable des terres

Nourrir la population mondiale sans anéantir l’environnement : l’agriculture est au cœur d’une équation complexe, dont la résolution est une des solutions de la transition environnementale.

Elle est le sujet de nombreuses polémiques et au cœur d’une transformation profonde : les pratiques agricoles conventionnelles, utilisant massivement des produits agrochimiques (fertilisants, insecticides, herbicides, etc.) sont accusées de contribuer à un effondrement de la biodiversité (oiseaux, insectes, etc.), ainsi que de polluer durablement les cours d’eau et les sols. La gestion des forêts est un autre enjeu complexe et les actions conduites depuis des décennies, n’ont pas permis d’enrayer la déforestation...

50 % : c'est le taux d'augmentation de la demande mondiale en nourriture d’ici 2050. Du fait de l’augmentation de la population, de 7 à 9.8 milliards entre 2010 et 2050, couplée à l’augmentation du niveau de vie des pays en développement, on estime que la demande en nourriture va effectivement augmenter de 50 % d’ici au milieu du siècle.6

De nouvelles pratiques se développent en réponse à ces problématiques, qui nécessitent d’être éprouvées, puis soutenues financièrement pour se déployer à grande échelle.

Il peut s’agir pour une entreprise agroalimentaire de garantir des bonnes pratiques dans sa chaîne d’approvisionnement, ou de mettre des solutions biologiques au service d’une amélioration des rendements.

utilisation-durable-des-terres-mirova

Pour protéger les forêts, le recours à des certifications garantissant une gestion durable des parcelles forestières, ou le développement du recyclage des papiers et cartons pour réduire l’exploitation des arbres, sont autant d’activités intéressantes.

​De cette transformation indispensable de la gestion des terres sortiront des gagnants… et des perdants.

Document : Ressources Durables - Agriculture et Forêt

    newsletter gestion Mirova
    Mirovα: Creating Sustainable Value #3
    Publié le 19/01/2020

    Comprendre les marchés, agir sur les marchés, s'engager, mesurer l'impact... Le numéro de janvier de notre newsletter marché est disponible.

    En savoir plus

    Mirova-meilleure-société-de-gestion-Grand-Prix-de-la-Finance-2020
    Mirova, largement récompensée au Grand Prix de la Finance 2020
    Publié le 23/12/2019

    Nous sommes fiers d’annoncer que Mirova a été largement récompensée à l’occasion de la seconde édition du « Grand Prix de la Finance » d’H24 Finance.

    En savoir plus

    cdp-europe-awards-mirova
    “CDP Europe Awards” : Mirova confirme ses 5 feuilles pour l’ensemble des fonds notés et remporte un nouveau prix Climetrics
    Publié le 25/02/2020

    Pour cette seconde édition des CDP Europe Awards1, l’ensemble des fonds actions de Mirova notés selon la méthode Climetrics obtiennent les 5 feuilles, notation maximale délivrée par le CDP et accordée à seulement 2,5% des 17 000 fonds notés2. Le fonds Mirova Euro Sustainable Equity3 reçoit quant à lui le prix  “Climetrics Funds”, pour s’être classé parmi les 5 meilleurs fonds actions européens en termes de prise en compte du climat dans leur processus d’investissement, selon la méthodologie mise en place par l’outil Climetrics.

    En savoir plus