Contacts | Sites Natixis
>>>Les Fonds Energies Renouvelables

Les Fonds Energies Renouvelables

 

En accompagnant depuis ses débuts le financement des infrastructures de production d’énergie à base de sources renouvelables, les équipes de Mirova ont bénéficié d’un point de vue unique sur le marché, ses acteurs, ses évolutions.

Elles ont ainsi pu développer leur expertise et contribuer à des projets nouveaux, en termes de technologies, de maturité, ou de géographie.

 

FIDEME 1

1er fonds d’investissement spécialisé dans les énergies renouvelables en France.

Lancé en 2002, le fonds FIDEME (Fonds d’investissements de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a été structuré sous forme de FPCI (Fonds Professionnel de Capital Investissement) doté à hauteur de 15 M€ par l’ADEME et 30 M€ par des investisseurs privés, soit 45 M€ au total.

Le fonds avait pour objectif de promouvoir le développement des énergies renouvelables en France et en particulier d’accompagner l’émergence de la filière éolienne, en participant en quasi-fonds propres au financement des projets (dette mezzanine). Il a ainsi participé à la construction de 24 projets éoliens, totalisant une puissance installée de 300 MW, ainsi que plusieurs autres projets utilisant d’autres technologies (bio-carburant, hydro, etc.).

En juin 2013, les investisseurs du Fideme (hors ADEME) ont été remboursés en ligne avec les objectifs initialement fixés.

 

EUROFIDEME 21

Fonds d'investissement dédié aux énergies renouvelables en Europe.

Lancé en 2009, le fonds EUROFIDEME 2 a été structuré sous forme de FPCI (Fonds Professionnel de Capital Investissement) et a été souscrit à hauteur de 94 M€ par des investisseurs institutionnels privés.

Comme pour le FIDEME, l’objet du fonds était d’investir dans des projets ayant une technologie éprouvée, en phase de pré-construction, mais avec un périmètre d’investissement élargi, tant du point de vue technologique (éolien, photovoltaïque) que géographique (Europe).
EUROFIDEME 2 a terminé sa phase d’investissement à l'été 2014. Il a participé à la construction de 300 MW d’éolien terrestre et 100 MW de photovoltaïque.

 

MIROVA-EUROFIDEME 31

Fort du succès des fonds FIDEME et EUROFIDEME 2, Mirova a lancé au printemps 2014 MIROVA-EUROFIDEME 3, structuré sous forme de FPCI (Fonds Professionnel de Capital Investissement), pour permettre aux institutionnels européens d’accéder à de nouveaux investissements dans des sociétés-projets portant des actifs d’énergie renouvelable (essentiellement éoliens et photovoltaïques mais aussi hydroélectriques et biomasses) en Europe.

La stratégie d’investissement vise à établir des partenariats de long terme avec des sociétés industrielles, en co-investissant avec elles, afin de les accompagner dans la construction et l’exploitation de ces projets. Une fois les projets construits et après plusieurs années d’exploitation, le fonds a pour objectif de revendre ces actifs à des industriels ou à des financiers.

Le fonds a conclu sa levée de fonds à 350 M€ en juillet 2016, dépassant son objectif initial de 200 M€.

 

Les chiffres cités ont trait aux années écoulées et les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures

Source : Mirova 31/12/2016

1 Les fonds infrastructures en cours de levée sont ouverts aux investisseurs autorisés selon la définition figurant dans les prospectus respectifs. Les fonds cités dans le document n’ont pas reçu l’agrément de l’AMF ou d’une autorité de tutelle, excepté le fonds MCIF qui a reçu l’agrément de la CSSF (Commission de Surveillance du Secteur Financier), autorité de marché luxembourgeoise.

Ces fonds présentent un risque de perte en capital.