Contacts | Sites Natixis
>>>Finance Responsable : des propositions pour l'Europe

Finance Responsable : des propositions pour l'Europe

15/10/2012

Vendredi 12 octobre s'est tenue la conférence "Finance Responsable : des propositions pour l'Europe", organisée par Paris Europlace, un événement important...

L'objectif de cette demi-journée de réflexion était de définir une possible feuille de route européenne pour accélérer le développement de la finance responsable.
Trois tables rondes, animées par Daniel Lebègue, président de l'ORSE, Bertrand Fournier, président du FIR, et Nicole Notat, DG de l'agence de notation Vigéo, ont réfléchi respectivement sur la RSE et le reporting extra financier des entreprises, la distribution des produits ISR et enfin sur les regards croisés que l'on peut porter sur les différentes approches en Europe sur ces sujets.

Parmi les pistes retenues et synthétisées en conclusion par Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace, on peut retenir notamment le souhait d'un cadre européen unique de reporting sur la RSE, à condition toutefois que ce cadre ne soit pas trop contraignant et laisse la place à des adaptations sectorielles.

J'ai pour ma part défendu deux idées qui portent sur les deux canaux de distribution de l'ISR : les investisseurs institutionnels d'une part, et le grand public, parent pauvre de l'ISR aujourd'hui.

Concernant les investisseurs institutionnels, nous avons besoin, au niveau européen, d'un alignement des obligations réglementaires entre les investisseurs institutionnels et les sociétés de gestion. En France par exemple, toutes les obligations concernant le vote en assemblée générale et le reporting sur l'utilisation des critères environnementaux et sociaux portent exclusivement sur les sociétés de gestion. Les investisseurs institutionnels n'ont ni obligation de voter ou d'engager, ni de décrire le rôle des facteurs ESG dans la gestion de leurs actifs. L'importance de cette cohérence et de la relation entre "asset owners" et "asset managers" a été soulignée par plusieurs intervenants, dont Paul Abberley, DG d'Aviva Investors et Giuseppe van der Helm, le président d'EuroSIF.

Dans le domaine de la distribution "retail", tous les acteurs présents se sont accordés sur le constat d'échec de la distribution de l'ISR auprès du grand public et tous ont manifesté le souhait qu'un label européen voit le jour pour faciliter la compréhension des investisseurs. Malheureusement, dans la pratique, on sait que les choses seront difficiles. Bertrand Fournier  pense que le label européen, "ce n'est pas pour l'année prochaine" et il a sans doute raison. Même en France, les divergences sur le label Novethic sont publiques. Il est important néanmoins d'avancer sur cette voie, en commençant par la France. La feuille de route pour la transition énergétique a fixé l'objectif (création d'un label ISR). Il reste maintenant aux professionnels (sociétés de gestion et distributeurs) à s'organiser pour y parvenir.

 

 


Source : Agefi - http://www.agefi.fr/wikifinance/etudes/